regime-proteine


Le petit déjeuner français traditionnel : du pain, des viennoiseries, pain de mie, biscotte, des céréales transformées, des fruits des jus, de la confiture et du beurre. Essentiellement 90% de glucides, souvent avec des index glycémiques très élevés et des graisses souvent saturées (animal, palme) dans les produits transformées.


Dans ce modèle français, le choix de céréales ou de pain complet, la présence de laitages peut augmenter cette portion de protéine. Il faut prêter une attention certaine à la qualité de son petit déjeuner pour obtenir une portion de protéine satisfaisante.

Au prétexte d'apport énergétique nécessaire le matin, les sucres et le gras ont pris le pas. La facilité que procurent les aliments transformés répond à ce besoin.


Outre-Manche et outre-Atlantique, changement de menu : du fromage, du bacon et des œufs. Nos voisins commencent régulièrement leur journée par une bonne ration de protéines. Et si nous avions tord ?

En Février 2006, une équipe de chercheurs hollandais a voulu savoir si le petit déjeuner protéique était plus rassasiant que son homologue glucidique en mesurant la sécrétion de ghréline, une hormone qui augmente l’appétit. Normalement quand on mange, la quantité de ghréline de notre organisme diminue. Mais quelques heures après le repas, son taux remonte inévitablement et la faim revient.


Verdict : La ghréline met plus longtemps à remonter avec le petit déjeuner protéique. Ce dernier est donc plus rassasiant !

 
En janvier 2003, le Dr Richard Wurtman, biologiste à l’Institut de Technologie du Massachusetts, compare le petit déjeuner à base de glucides au traditionnel breakfast riche en protéines.


Verdict : Les glucides favorisent la somnolence en fin de matinée. En revanche le petit déjeuner protéique permet de lutter contre les fringales et d’éviter le fameux « coup de pompe de 11 h ».

Des chercheurs italiens expliquent que des enfants qui sautent régulièrement le petit-déjeuner, sont plus souvent obèses.
- Ne pas déjeuner le matin perturbe le comportement alimentaire. Les enfants vont manger davantage aux repas suivants.


- Le petit-déjeuner contient généralement des produits à base de céréales riches en fibres et des yaourts, qui apaisent la faim pendant la journée. Si on prend un bon petit-déjeuner, on mange donc automatiquement moins aux repas suivants.

- Les enfants qui font l’impasse sur le petit-déjeuner ont généralement de plus mauvaises habitudes alimentaires. Ils mangent plus de snacks et moins de légumes et de fruits.

Des suggestions "réalisables" en respectant au mieux ces principes

  • Augmentez l'apport énergétique du matin et prenez le temps de vous asseoir
  • Augmentez l'apport protéiné avec des aliments nouveaux

         - œuf sous toutes ses formes

         - jambon, on évitera le bacon systématique (trop gras)

         - 2 tranches de pain complet, muesli (sans gluten si possible),

           gruau d'avoine ou son d'avoine (excellent pour la santé)

  • Apport de vitamines, minéraux avec fruits, jus de fruit, lait d'amande pour votre muesli, germe de blé, levure de bière.
  • Apport de bonnes graisses : fruits coques comme amande, noix, noisette, huile de cameline dans votre muesli.

 à voir sur le site passeportsante.net


Avec le lait d'amande, c'est sympa aussi.


Ma petite recette du matin

Muesli sans gluten, 1 cac son d'avoine, 1 cac miel ou sirop d'agave ou d'erable, 1 cac cameline et un jus de fruit pour baigner ce "divin" mélange et j'oubliai
 café ou thé vert.
 

Blom WA, Lluch A, Stafleu A, Vinoy S, Holst JJ, Schaafsma G, Hendriks HF.Effect of a high-protein breakfast on the postprandial ghrelin response. Am J Clin Nutr. 2006 Feb;83(2):211-20.
 

Wurtman R : Effects of normal meals rich in carbohydrates or proteins on plasma tryptophan and tyrosine ratios. Am J Clin Nutr 2003 ; 77 (1) : 128-132.

Giovanni M, Verduci E et al. Breakfast: a good habbit, not a repetitive custom. J Intern Med Res. 2008;36:613-624